Home / Maison & Habitat / Tout sur les normes électriques pour votre aménagement d’intérieur

Tout sur les normes électriques pour votre aménagement d’intérieur

L’installation électrique de la maison ne se fait pas aux petits bonheurs la chance. Il en va du confort de celle-ci, mais également de votre sécurité et de celle de vos appareils. Aussi, que vous comptez tout faire vous-même ou faire appel à un professionnel, connaitre les normes en vigueur pour ce genre de projet est de mise.

La norme NFC 15-100

La norme en vigueur dans l’installation électrique de la maison est justement la NFC 15-100. Elle impose notamment un seuil minimal dans le nombre d’équipements à utiliser dans chaque pièce en fonction de la dimension de celle-ci ainsi que leur emplacement pour une utilisation pratique et sécurisée.

La norme NFC 15-100 s’applique sur l’ensemble de la résidence avec des détails bien précis pour chaque pièce :

  • Le salon : avec des interrupteurs à 0,30 ou 1,30 m du sol, des prises aux normes de 5 pour les pièces de moins de 28 m2, des prises RJ45.
  • La chambre : 3 prises pour les pièces de moins de 28 m2, Interrupteur principal pour l’éclairage, prise RJ45.
  • Dans la cuisine : 6 prises de terre minimum dont 4 au-dessus du plan de travail, des circuits électriques spécifiques pour chaque appareil de cuisson et équipements de la cuisine.
  • Dans la salle de bain : des accessoires IPX7 ou IPX4 , un point lumineux et une commande à l’entrée de la salle de bain,
  • Dans les w.c. : point lumineux avec commande à l’entrée, une prise de terre
  • Dans les couloirs de plus de 4 m2 : une prise de terre et un éclairage central.

Les équipements obligatoires

Pour réussir l’installation électrique dans sa maison, il y a également quelques équipements de sécurité obligatoire. Ce sont notamment :

  • Le compteur électrique qui permet à la fois de tenir le compte des consommations, mais aussi de couper la distribution si besoin. Ce dernier est souvent disponible auprès des entreprises de distribution de courant.
  • Les disjoncteurs et les stabilisateurs de courant sur le tableau électrique
  • Les disjoncteurs différentiels sur chaque divisionnaire pour une protection optimale des installations.
  • Les liaisons équipotentielles notamment dans la salle de bain et les douches
  • Les protections des fils électriques avec des conduits, des moulures, des plinthes ou autres matières isolantes

Se former avant de faire les travaux

De plus en plus de simples particuliers font eux-mêmes les travaux électriques de leurs maisons. C’est un moyen comme un autre afin de parfaire ses connaissances, économisez de l’argent dans les travaux de finition d’un logement, mais aussi pour accélérer la réalisation des chantiers d’installation électrique dans sa maison. Et selon les témoignages, ce genre de projet n’est pas aussi compliqué qu’il n’y parait et que veulent bien nous faire croire les experts.

Il n’en demeure pas moins que vous aurez besoin d’une petite formation avant de vous lancer afin de garantir non seulement la réussite de votre chantier, mais également votre sécurité et celle de vos branchements électriques. En ligne, des experts comme Jean-Marc d’EDUC ELEC, professionnel de l’électricité depuis plus de 30 ans propose justement ce genre d’accompagnement sur mesure à quelques candidats.

Check Also

Le système de chauffage : Comment les choisir ?

Si vous désirez une rénovation énergétique efficace, le fait de choisir un système de chauffage …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *